Trucs et astuces pour la photogravure laser

Trois étapes pour une photogravure laser parfaite


Trois étapes pour une photogravure laser parfaite

Le logiciel laser JobControl vous assiste avec le mode "photo intégré" pour la réalisation de photogravures avec votre machine laser. La photo est envoyée automatiquement pour le traitement laser de manière optimisée. Vous n'avez pas besoin d'être un expert dans le traitement de la photo et vous obtiendrez de très bons résultats avec la photogravure laser de manière simple et rapide.

Étape 1 :

Sélectionnez votre photo et envoyez-la vers le laser dans votre programme graphique habituel. Vous pourrez lire ci-dessous ce qui constitue une bonne photo.

Étape 2 :

Sélectionnez les paramètres dans le pilote de l'imprimante :

  • Paramètres des matériaux : vous sélectionnez ici le matériau que vous souhaitez graver. Ici, nous retournons aux paramètres laser testés de notre base de données des matériaux.
  • Type de processus :« optimisé pour la photo » : Dans le mode optimisé pour la photo, les photos sont automatiquement optimisées pour le traitement laser.
  • Résolution : Sélectionnez au moins 333 dpi ou plus.
  • Algorithme de trame : Différents algorithmes de trame sont disponibles en fonction du motif que vous souhaitez graver et l'effet que vous souhaitez atteindre. Nous vous recommandons « Ordered Dithering » comme paramètre standard pour les photos de personnes.

Étape 3 :

Commencez le processus de gravure.


Que constitue une photo parfaite ?

Un facteur décisif pour une bonne photo est la résolution. Les photos pour la gravure laser devraient généralement avoir une résolution d'au moins 300 dpi en tant que format de sortie. Si nécessaire, vous pouvez augmenter la résolution dans votre logiciel graphique en rétablissant le bitmap (exemple dans CorelDraw sous "Bitmaps" - "Resample). Par exemple, les photos d'Internet ont souvent une résolution de 72 dpi. Même celles-ci peuvent être bien traitées au laser, si les photos d'origine sont grandes et sont réduites au format de la pièce à traiter. Vous devriez éviter d'agrandir de petites photos, car cela réduit la résolution, c'est-à-dire que la trame de l'image devient trop grande et n'est, par conséquent, pas une bonne base pour une belle photogravure.

Voici deux exemples de photos bien adaptées VS des photos inadaptées pour la photogravure :

La photo de gauche est bien adaptée pour le traitement au laser. Elle présente un bon contraste, elle est bien exposée et les éléments de la photo se démarquent.
La photo de droite est moins adaptée pour le traitement au laser. Les personnes se démarquent bien de l'arrière-plan, mais l'exposition est trop faible, de sorte que les personnes sont dans l'ombre. C'est pourquoi, aucun détail ne peut être perçu et les personnes seraient gravées comme une surface unitaire.


Avec la photogravure, la règle suivante s'applique : un moins est un plus !

Souvent, la puissance et la résolution du laser utilisées sont trop élevées, et la photo devient trop plate et affiche peu de détails, car les points de trame se chevauchent. Si possible, le matériau devrait seulement être légèrement gravé à la surface. La directive indique environ 10 % moins de puissance laser en comparaison d'une tâche standard de gravure sur ce matériau.

ASTUCE : Afin de trouver les paramètres parfaits pour votre matériau, vous pouvez d'abord graver une matrice en niveaux de gris.

En savoir plus au sujet de la matrice en niveaux de gris.


Influence du matériau sur la qualité de la gravure.

La résolution du processus est un facteur d'influence essentiel pour la qualité de la gravure de différents matériaux.
Par exemple, l'aluminium anodisé peut être gravé avec 600 - 1000 dpi, car le point de trame n'augmente pas sur ce matériau durant la gravure. Avec le bois ou le verre cependant, 333 dpi sont complètement suffisants, car chaque point de trame devient plus grand dans les graphiques sur ces matériaux en raison de la qualité de la surface. Avec les acryliques ou le stratifié, une résolution d'environ 500 - 600 dpi convient.
En général, de plus faibles résolutions (333 -500 dpi) résultent en des photogravures plus vivantes, car les points de trame ne se chevauchent pas.


Effets de la photogravure avec différents algorithmes de trame

Différents algorithmes de trame sont disponibles dans le logiciel laser JobControl en fonction du motif que vous souhaitez graver et l'effet que vous souhaitez atteindre. Ainsi, « Ordered Dithering » par ex. convient particulièrement pour des processus de gravure douce et des personnes. « Error Diffusion » avec les variantes Stucki, Jarvis, Floyd Steinberg mettent en valeur les photos avec de nombreux détails, comme par ex. des bâtiments ou des animaux. Des images avec de faibles contrastes, par ex. des visages de bébés, peuvent être optimisées de cette manière.

En savoir plus au sujet des algorithmes de trame.


La bonne lentille pour votre photogravure

Une lentille de 1,5 pouce est souvent le meilleur choix. Les exceptions sont les pièces avec une grande zone de gravure ou celles qui sont observées à une grande distance. Dans ce cas, utilisez une lentille de 2 pouces ou de 2,5 pouces et sélectionnez une résolution de traitement plus faible. En plus, cela économise du temps.


Mon résultat n'est pas encore parfait, que puis-je encore faire ?

Vous obtiendrez les meilleurs résultats avec une photogravure en utilisant des photos avec des contrastes élevés. Cependant, toutes les photos ne sont pas identiques et tous les matériaux ne sont pas identiques. Parfois, il se peut que vous deviez traiter des photos afin de les rendre plus adaptées à la gravure laser : Vous pouvez augmenter les détails de vos photos en améliorant le contraste ou en renforçant la netteté. La plupart des programmes graphiques disposent de ces fonctions.

Nous avons résumé quelques astuces ici :

Astuces : Obtenir une photogravure parfaite